Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Super Rugby : Clément Poitrenaud, « J'ai conscience de tirer mes dernières cartouches »

À l'issue de la saison avec les Sharks, Clément Poitrenaud rendra les crampons / Icon Sport

À l'issue de la saison avec les Sharks, Clément Poitrenaud rendra les crampons / Icon Sport

La saison dernière, l’ex-arrière du Stade Toulousain annonçait qu’il prenait sa retraite sportive à l’issue de l’exercice 2015-2016. Depuis, Clément Poitrenaud s’est offert un nouveau défi chez les Sharks de Durban en Super Rugby. Il a annoncé qu’il s’agissait de sa dernière saison en tant que professionnel. 

« Là, c’est sûr que non. J’en ai bavé, la préparation a été difficile, intense. Je suis en bout de course et j’ai conscience de tirer mes dernières cartouches. Je profite de l’expérience, j’apprends sur le management, sur l’entraînement, sur la partie opérationnelle. Mais quand cette saison s’achèvera, ça sera fini pour moi ». Dans un entretien accordé au journal L’Équipe paru ce mercredi, Clément Poitrenaud (34 ans, 47 sélections) a annoncé qu’il prendrait donc sa retraite à l’issue de la saison de Super Rugby. 

Après dix-sept années passées dans le rugby, c’est une page qui se tourne pour celui qui a porté le maillot du XV de France à 47 reprises et avec qui il a remporté le Tournoi des VI Nations à trois reprises (2004, 2007 et 2010). En 2004, il n’avait joué qu’un seul match pour un finish au Grand Chelem, en 2010, il avait participé à toutes les rencontres pour un Grand Chelem à nouveau tandis qu’en 2007, il avait tout joué mais c’était incliné à une seule reprise. 

Outre la sélection internationale, sous le maillot du Stade Toulousain, il s’est offert quatre titres de champion de France (2001, 2008, 2011 et 2012) tandis qu’il avait soulevé trois Coupe d’Europe (2003, 2005 et 2010). Une carrière bien remplie qui pourrait bien lui permettre de revenir dans la Ville Rose la saison prochaine où il est annoncé avec grande insistance pour prendre en charge les arrières de l’équipe toulousaine en lieu et place de Jean-Baptiste Elissalde, très décrié cette saison. 

Jean-Baptiste Elissalde est de plus en plus décrié à son poste / Icon Sport

Jean-Baptiste Elissalde est de plus en plus décrié à son poste / Icon Sport

Reste que, chez les Haut-Garonnais, s'il n'avait pas ce poste d'entraîneur des arrières, il aurait tout de même une mission au Stade Toulousain comme il l'a confié explicitement. « Il est question depuis longtemps que je prenne en charge une équipe de jeunes. Cela faisait partie des discussions en fin de saison dernière mais cela ne concernait pas alors le staff de l'équipe première. À terme, j'ai ce souhait d'entraîner, je ne me ferme à aucune opportunité, à Toulouse ou ailleurs. J'ai des idées, un projet, mais je ne veux pas brûler les étapes. Il va falloir faire ses armes. Ce que j'ai vu ici me conforte dans mes opinions ».

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article