Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Top 14 : En infériorité numérique, Clermont s’est fait plaisir face au Racing 92

Clermont s'est offert le Racing 92 à l'Orange Vélodrome / Icon Sport

Clermont s'est offert le Racing 92 à l'Orange Vélodrome / Icon Sport

Ce samedi, l’ASM Clermont Auvergne s’est défait, facilement, d’un Racing 92 totalement amorphe et pourtant en supériorité numérique suite au carton rouge du deuxième ligne Flip Van der Merwe à la 41ème minute.

À 14 contre 15 à l’Orange Vélodrome, les Clermontois ont fait sauter le verrou du Racing 92 qui s’est montré particulièrement intéressant lors du barrage face au Montpellier HR. Illusoire quand on voit l’équipe qui s’est présentée aujourd’hui, totalement méconnaissable. Les Auvergnats eux finalement ont eu le même jeu qu’ils avaient proposés face aux Saracens en finale de Champions Cup. Et ce niveau de jeu là, est bien trop fort. Damian Penaud (18’) a inscrit le premier des 4 essais auvergnats. Camille Lopez (27’ et 47’) s’est offert un doublé tandis que Fritz Lee (63’) a inscrit le quatrième essai avant que s’en suivre des échauffourées. Les Franciliens étaient tendus et cela s’est vu. Du côté des Franciliens, la révolte a été sonnée par l’intermédiaire de Chris Masoé qui s’est offert un doublé pour son dernier match (70’ et 77’) avant que Ben Tameifuna (80') n'inscrive le dernier essai de la partie. Le score n’évoluera plus après ces trois essais. La rencontre se soldera sur un 37-31 en faveur des Clermontois. Pour l'anecdote, c'est Chris Masoé qui a... transformé l'essai de son pilier. Il l'a passé.

La revanche est largement prise

L’année dernière, à cette même période de l’année, l’ASM Clermont Auvergne avait chuté face au Racing 92, futur champion de France. Cette année, les hommes de Franck Azéma ont pris leur revanche et d’une bien belle manière. Vainqueurs 37 à 12, les Auvergnats joueront leur deuxième finale de l’année face au RC Toulon. Et ce sera là encore l’occasion de prendre une petite revanche sur une finale de Champions Cup perdue en 2015 et 2013. Ce sera également la possibilité de s’offrir un titre qui avait échappé aux coéquipiers d’Aurélien Rougerie en 2015, lors d’une finale perdue face au Stade Français (12-6).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article