Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Top 14 : Toulouse convoqué le 6 juin devant la DNACG

Jean-René Bouscatel a obtenu un délai de la part de la DNACG / AFP

Jean-René Bouscatel a obtenu un délai de la part de la DNACG / AFP

Jeudi, le Stade Toulousain était convoqué devant la DNACG au même titre que le CS Bourgoin-Jallieu ou le Stade Français Paris. En cause, évidemment, les soucis financiers dont font face le club de la Ville Rose actuellement. Les dirigeants stadistes ont réussi à obtenir un nouveau délai avant lequel ils doivent reconstituer leur fonds de réserve, à hauteur de 10% de la masse salariale de la saison en cours.

Le mardi 6 juin prochain, le Stade Toulousain devra retourner devant le Conseil supérieur de la DNACG pour rendre des comptes. Les dirigeants toulousains devront, d’ici là, trouver de nouvelles ressources et apporter des garanties nécessaires à la pérennité du club. C’est la cinquième année consécutive où le club de Jean-René Bouscatel présente à la DNACG un déficit allant de 1,5 à 2 millions d’euros. Le club s’en sortait à chaque fois en allant puiser les ressources nécessaires dans ses fonds propres sauf qu’à force de piocher, ces derniers se retrouvent bien vides. 

1 à 2 millions d’euros à trouver

Pour passer outre une possible sanction, le Stade Toulousain doit à tout prix revenir avec, au moins, 2 millions d’euros. Sans quoi les Haut-Garonnais pourraient être sanctionnés même si, pour l’heure, la relégation administrative n’est pas à l’ordre du jour. Ils pourraient cependant voir imposer une limitation de la masse salariale ou se voir opposer le non-engagement de certaines recrues. Pour rappel, le Stade Toulousain a frappé fort dans le marché des transferts.

Airbus ne sera pas sollicité, Fiducial est toujours flou

Partenaire du Stade Toulousain, Airbus ne sera pas sollicité par les dirigeants du club. Jean-René Bouscatel a tout de même précisé à la DNACG que la gouvernance allait bientôt changer et a également fait savoir que la masse salariale de la prochaine saison a été baissée à 10 millions d’euros. Pas suffisant pour le Conseil supérieur qui attend d’autres garanties. Concernant Fiducial, autre partenaire du Stade Toulousain, son positionnement au sujet de cette affaire reste flou. L’entreprise ne devrait pas mettre la main à la poche. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article