Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Commotions : Jamie Cudmore, « Si personne ne fait du bruit, les choses ne changeront pas »

Jamie Cudmore le deuxième ligne désormais retraité / Icon Sport

Jamie Cudmore le deuxième ligne désormais retraité / Icon Sport

À l’occasion de la sortie de son autobiographie « Présumé coupable » (éditions Marabout), Jamie Cudmore est revenu sur ses multiples commotions cérébrales qui ont fait vivre sa carrière et qui l’ont poussé à mener en justice l’ASM Clermont Auvergne. 

« Je ne cherche pas à gagner des sous. J’ai l’impression que si personne ne fait du bruit, les choses ne changeront pas assez vite. » débute-t-il au journal Le Parisien. « On l’a encore vu cette saison en Top 14 : Les mêmes problèmes persistent. Un expert va regarder si on peut mieux protéger les joueurs. Si je gagne ce procès, l’argent ira dans l’information, notamment auprès des jeunes. »

Lors de la finale de Champions Cup en 2015 opposant Clermont à Toulon, Jamie Cudmore avait quitté ses coéquipiers sur protocole commotion. Dix minutes plus tard, il était de retour sur le terrain à son grand damn. « J’ai passé trois mois compliqués. Je criais sur mes enfants, je ne pouvais plus regarder la lumière ou écouter de la musique (…) je me dis que je garderai peut-être des séquelles. »

C'est sous les couleurs de Clermont que Jamie Cudmore a subi le plus de K.O / Icon Sport

C'est sous les couleurs de Clermont que Jamie Cudmore a subi le plus de K.O / Icon Sport

Lors des phases finales du Top 14, les impacts physiques étaient clairement au-dessus de la normale. Nombreux sont les joueurs à avoir quitté la pelouse pour un protocole commotion ou pour avoir été blessés. Un jeu rugueux qui aujourd’hui pose question sur l’importance des protocoles. « Le problème, ce ne sont pas les commotions mais la façon dont elles sont traitées. Je ne vois pas l’intérêt de mettre la santé d’un joueur en danger. On s’en fout, c’est un jeu ! On a toujours un mec assumé sur le terrain qui passe un test et, dix minutes, après il est de retour. Mais comment pouvez-vous penser que vous avez fait le bon diagnostic en posant une quinzaine de questions ? » Force est de constater que le deuxième ligne désormais retraité et sur le banc de l’US Oyonnax n’a pas totalement tort.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article