Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Test-Match : Les Bleus roustés par l’Afrique du Sud, Guy Novès « se sent responsable »

AFP

AFP

Le premier des trois test-matches en Afrique du Sud ne pouvait pas plus mal commencer pour le XV de France qui, dans l’antre des Blue Bulls, s’est sèchement incliné 37 à 14 où la deuxième mi-temps s’est révélée être une hécatombe pour Maxime Machenaud et ses coéquipiers. 

Il y avait beau avoir quatre novices dans le quinze de départ de l’Afrique du Sud, il n’en fallait pas moins pour que l’équipe de France ne voit pas le jour au pays des Springboks. Défaits 37 à 14, les Bleus n’ont pas franchement existé et ont connu deux sursauts d’orgueil avec des essais de Henry Chavancy (35’) et Baptiste Serin (55’). Pas suffisant pour venir à bout de Kriel, Cronje, Serfontein auteurs de trois essais sud-africains dont un essai de pénalité. Une victoire logique à Pretoria pour une nation annoncée dans le doute qui s’est montrée particulièrement engagée.

10 minutes à 14 contre 15 et c’est la débandade

À l’heure de jeu, Brice Dulin a dû quitté la pelouse pour 10 minutes. Les dix plus longues de l’équipe de France qui s’est totalement noyé face à la densité physique mise en place par l’Afrique du Sud. « À partir du moment où on est bousculé dans l'engagement physique, c'est très compliqué de mettre notre rugby en place. Le carton jaune et l'essai de pénalité ? Ils y sont, il n'y a rien à dire là-dessus, l'arbitre a été logique. Mais c'est vrai que derrière on prend encore deux essais. Donc on a été punis trois fois » a même avoué Guy Novès à l’issue du match. 

Guy Novès « se sent responsable »

« Là, je suis dans mes petits souliers, je me sens complètement responsable de ce genre de rencontre. Mais avec le staff, on va rapidement étudier le match de bout en bout, même si je n'ai presque pas envie de le regarder, c'est ironique. A titre individuel, quelques joueurs ont répondu comme tous auraient dû répondre. Mais peut-être que la faillite des uns est liée à la qualité de l’adversaire » a lâché Guy Novès un brin conscient du fossé qui a séparé les deux nations ce samedi après-midi. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article