Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Test-Match : Objectif tête relevée pour les Bleus face aux Springboks

Titulaire pour la première fois, Nans Ducuing aura une plage à gagner / Icon Sport

Titulaire pour la première fois, Nans Ducuing aura une plage à gagner / Icon Sport

Défaits lors des deux derniers matches face aux Springboks, les Bleus n’ont pas d’autre choix que de relever la tête pour ce troisième et dernier test en Afrique du Sud.

Dès la première rencontre, on s’attendait à voir une équipe sud-africaine blessée par les médiocres résultats d’une année 2016 catastrophique, il n’en était rien. Pire encore, les Springboks semblent avoir repris du plomb dans l’aile et ont su reprendre ce qui avait fait leur force il y a quelques années : le jeu physique. Face à cette densité imposée par les hommes d’Allister Coetzee les hommes en bleus n’ont d’ailleurs pas mis longtemps à craquer. D’abord à Pretoria où les Français se sont inclinés 37 à 14 puis à Durban, le samedi suivant (37-15).

Le week-end dernier, d’ailleurs, on s’attendais à voir un XV de France en grande forme après le premier essai inscrit par Scott Spedding mais, face à la vélocité des Sud-Africains, les Tricolores ont craqué pour obtenir, finalement, de bien piètres notes. Autant par nos soins que chez nos amis de Rugbyrama, L’Équipe ou encore Le Figaro. Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas eu aussi peu d’engouement devant un match du XV de France sous l’ère Guy Novès.

Penaud, l’instigateur d’un avenir promis au soleil

Parmi les promesses tricolores on notera Damian Penaud. Fils de, le trois-quarts centre devenu international est l’une des révélations de la saison avec Antoine Dupont à ses côtés notamment. Pourtant, c’est bel et bien l’Auvergnat qui enchaîne une deuxième titularisation en équipe de France. Signe d’une confiance donnée à la jeunesse française promise à de beaux jours. C’est dès samedi qu’il faudra montrer que la confiance était donné à bon escient. En attendant de voir une jeunesse prendre en maturité.

Damian Penaud est l'une des révélations du XV de France / Icon Sport

Damian Penaud est l'une des révélations du XV de France / Icon Sport

Dulin, Plisson, Ducuing… les trois changements de l’espoir

Dans son quinze de départ, Guy Novès a choisi d’opérer trois changements avec les entrées en jeu de Brice Dulin (décevant lors du premier test), Nans Ducuing (transparent lors du second) et Jules Plisson (pas exceptionnel lors du premier test). Trois choix forts pour le sélectionneur tricolore qui devront prouver aux yeux du staff qu’ils ne sont pas là par hasard. Face à eux pourtant, la concurrence sera rude. Ils l’ont montré lors des deux derniers matches d’ailleurs et s’imposer dans ce troisième test ne sera pas une chose aisée.

La bête blessée renaît de ses cendres

Si ces trois parties ont été l’occasion de voir à quel point les Français n’ont pas le niveau du summum international, on a été agréablement surpris de revoir la formation sud-africaine retrouver un niveau qu’elle avait perdu en 2016. Accusant défaites sur défaites, on aurait pu s’attendre à une nation touchée par les mésaventures et pourtant, elle s’est bien relevée et a repris du poil de la bête. Attention au troisième test où les deux formations seront attendues au tournant. L’une cherchera à sortir la tête de l’eau tandis que la seconde voudra confirmer son retour au plus haut niveau.

Les compositions des équipes

Le XV de France : Dulin ; Ducuing, Penaud, Fickou, Vakatawa ; (o) Plisson, (m) Serin ; Gourdon, Picamoles, Camara ; Taofifenua, Maestri ; Slimani, Guirado, Poirot.

Remplaçants : Maynadier, Chiocci, Atonio, Jedrasiak, Goujon, Machenaud, Trinh-Duc, Rattez.

Le XV de l’Afrique du Sud : Coetzee ; Rhule, Je. Kriel, Serfontein, Skosan ; (o) Jantjies, (m) Hougaard ; Kolisi, Whiteley (cap.), Du Preez ; Mostert, Etzebeth ; Dreyer, Marx, Mtawarira.

Remplaçants : Mbonambi, Kitshoff, Oosthuizen, Du Toit, Ja. Kriel, Paige, Steyn, Leyds.

Jules Plisson est l'un des trois changements opéré par Guy Novès / Icon Sport

Jules Plisson est l'un des trois changements opéré par Guy Novès / Icon Sport

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article