Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Test-Match - XV de France : Un jackpot pour trois défaites

Jefferson Poirot fait partie des joueurs les mieux lotis du XV de France / Icon Sport

Jefferson Poirot fait partie des joueurs les mieux lotis du XV de France / Icon Sport

En Afrique du Sud, le XV de France a sombré. 3 matches, 3 défaites et 109 points encaissés. Le constat est lourd et sans appel, les Bleus repartent bredouille du pays des Springboks mais pas trop. Le Journal du Dimanche a révélé le jackpot touché par les Tricolores, et ça valait le coup de perdre.

La Fédération Française de Rugby (FFR), disposait d’une enveloppe de 870 000 euros. Elle l’a répartie sous forme de prime à destination des joueurs du groupe France. Les mieux lotis se sont vu attribués une coquette somme de 30 000 euros. Ils sont dix à l’avoir toucher. Parmi eux, Uini Atonio, Gaël Fickou, Djibril Camara, Kevin Gourdon, Yoann Maestri, Clément Maynadier, Louis Picamoles, Jefferson Poirot, Baptiste Serin et Virimi Vakatawa. La cause de cette prime résulte par le nombre de titularisation, de convocation, de sélection, et le fait d’avoir été appelé par Guy Novès pour faire le voyage. C’est cette dernière qui payait la mieux.

Revenu minimal : 15000 euros

Les moins bien lotis sont Anthony Jelonch et Jonathan Danty. Les deux joueurs ont été appelés à s’envoler pour l’Afrique du Sud mais n’ont, au final, pas disputer une seule seconde avec le XV de France. Ils ont juste jouer avec les Barbarians Français. Grand bien leur en a fait car même sans avoir porter le maillot frapper du coq, ils repartent d’Afrique du Sud avec une enveloppe de 15 000 euros. Résultat d’une convocation de Guy Novès à faire le voyage.

C’est plus que la tournée d’automne

En automne dernier, en France, les Bleus avaient affronter les Samoans, les Néo-Zélandais et les Australiens. Ceux qui avaient l’insigne honneur d’être présent dans le groupe ont touché, en moyenne, 12 210 euros de primes cumulés. C’est moins que cet été et pourtant le jeu était plus présent, plus agréable. Le JDD rappelle, par la même occasion, qu’un tombeur des All Blacks aurait gagné moins d’argent qu’un joueur n’ayant été que simple figurant en Afrique du Sud. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article