Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Tour d’horizon : Pau peut viser plus haut que la 9ème place

Après une belle saison à Pau, Simon Mannix devrait encore régaler les supporters béarnais / Icon Sport

Après une belle saison à Pau, Simon Mannix devrait encore régaler les supporters béarnais / Icon Sport

En devançant Lyon, Bordeaux-Bègles ou encore Toulouse au classement, la Section Paloise peut se vanter d’avoir réussi sa saison. La qualification pour les phases n’était pas loin et, pour le prochain exercice, on pourra compter sur eux et l’ambiance du Hameau.

Au niveau du recrutement, la Section Paloise n’a pas fait de grosses folies, n’a pas attiré des champions du monde à tout va mais, disons-le, ce recrutement est très intelligent. Frank Halai, Adrien Planté, Benson Stanley ou encore Dave Foley. Ce n’est pas exceptionnel mais c’est très bon sur le papier. Finalement, les départs ont été compensés.

Les arrivées

Lourens Adriaanse (AFS) - Pilier en provenance des Sharks
Nicolas Corato (FRA) - Espoir, pilier en provenance de Auch
Thomas Domingo (FRA) - Pilier en provenance de Clermont
Laurent Bouchet (FRA) - Talonneur en provenance de Grenoble
Dave Foley (IRL) - Deuxième ligne en provenance du Munster
Martin Puech (FRA) - Troisième ligne en provenance de Colomiers
Peter Saili (NZL) - Troisième ligne en provenance de Bordeaux-Bègles
Benson Stanley (NZL) - Trois-quarts centre en provenance de Clermont
Florian Nicot (FRA) - Trois-quarts centre en provenance de Colomiers
Adrien Planté (FRA) - Trois-quarts aile en provenance de Clermont
Frank Halai (NZL) - Trois-quarts aile en provenance des London Wasps
Lucas Poirson (FRA) - Espoir, trois-quarts aile en provenance de Toulouse

Lourens Adriaanse est l'une des belles recrues de la Section Paloise / Icon Sport

Lourens Adriaanse est l'une des belles recrues de la Section Paloise / Icon Sport

Les départs

Les supporters palois regretteront le départ de Louis Dupichot. Il est certain que l’ailier du Racing 92 a vite été apprécié par les supporters palois présents au Hameau, pour ne citer qu’eux. C’est aussi chez les pionniers que deux joueurs ont quitté les pelouses pour la retraite : James Coughlan et Chris King. Voici les principaux départs. 

Chris King (NZL) - Pilier, parti à la retraite
Mehdi Boundjema (FRA) - Talonneur, parti à Narbonne
Abdellatif Boutaty (MAR) - Deuxième ligne, non-conservé
Ibrahim Diarra (FRA) - Deuxième ligne, non-conservé
James Coughlan (IRL) - Troisième ligne, parti à la retraite
Loïc Bernard (FRA) - Troisième ligne, parti à Tarbes
Louis Dupichot (FRA) - Trois-quarts aile, prêté, il retourne au Racing 92

Le troisième ligne James Coughlan a mis un terme à sa carrière cette année / Icon Sport

Le troisième ligne James Coughlan a mis un terme à sa carrière cette année / Icon Sport

Le joueur à suivre

Joueur important de l’effectif palois l’année dernier, Conrad Smith sera au cœur de toutes les bouches béarnaises. À 35 ans, le trois-quarts centre arrivera-t-il à tenir le rythme soutenu du Top 14 ? Le Néo-Zélandais ne compte pas faire abstraction cette année. On suivra également le demi d’ouverture Colin Slade. Titulaire indiscutable, il ne devrait pas perdre sa place non plus.

La recrue à suivre

Le deuxième ligne irlandais, Dave Foley (29 ans) sera sûrement la recrue à suivre de la Section Paloise. Il connaîtra sa première saison en Top 14 et son expérience devrait grandement bénéficié aux Palois, notamment dans le domaine de la touche. On suivra également l’arrivée de Lourens Adriaanse. Sa puissance en mêlée devrait aider la Section. 

Le deuxième ligne Dave Foley, sera la recrue à suivre de Pau / Icon Sport

Le deuxième ligne Dave Foley, sera la recrue à suivre de Pau / Icon Sport

Notre avis

Avec une neuvième place en Top 14 cette saison, la Section Paloise peut clairement dire qu’elle a réalisé une belle année sportive. Cette nouvelle édition dans l’élite devrait encore être belle avec, selon-nous une septième place au classement. La qualification pour les phases finales ne sera pas pour cette année mais, dans deux ans, tout est possible. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article