Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Top 14 - Montpellier : Louis Picamoles, « J’aimerai que l’on soit craint et respecté par les autres formations »

International français, Louis Picamoles retrouve Montpellier huit ans plus tard / Icon Sport

International français, Louis Picamoles retrouve Montpellier huit ans plus tard / Icon Sport

Huit années ont passées depuis que Louis Picamoles a quitté le Montpellier Hérault Rugby. Aujourd’hui de retour dans un club qui a changé de dimension, il s’est exprimé sur la saison à venir et ses objectifs. Une interview réalisée par Midi Olympique et paru ce vendredi.

« Depuis que je suis parti, le club a énormément changé. Montpellier était un “petit club”, nous nous battions pour conserver notre place dans l’élite. Aujourd'hui, le club est très ambitieux et joue les phases finales chaque saison. Le MHR a changé de dimension. » C’est par ces mots que le troisième ligne français a débuté son entretien. Force est de constater que « King Louis » comme le surnomment les supporters anglais, n’a pas totalement tort. En huit années, le club héraultais est passé de “Petit Poucet” à véritable machine de guerre.

Pour cela, il a forcement fallu passer par un remodelage de l’effectif. « Il y a eu à Montpellier un très gros recrutement, rappelle Louis Picamoles, avec des joueurs d’expérience, aux CV bien fournis, notamment à des postes clés. C’est sûr qu’une charnière Pienaar-Cruden sur le papier, c’est très prometteur. Il va y avoir beaucoup d’attente sur notre équipe en termes de résultats et de qualité de jeu. Le MHR s’est donné les moyens de rivaliser avec les meilleurs, de jouer le très haut du tableau du Top 14. » Devenu favori en l’espace de quelques années, Montpellier commence une saison avec une certaine étiquette mais le numéro 8 reste lucide. « Au-delà de l’étiquette de favori, j’aimerai que l’on soit craint et respecté par les autres formations. »

Ses objectifs personnels

À 30 ans, Louis Picamoles entre dans l’âge d’or du rugbyman. Celle de la confirmation des années passées avant le déclin qui viendra petit à petit. Pourtant, le troisième ligne compte bien progresser encore. « Je veux poursuivre ma progression. J’ai la sensation d’avoir franchi un palier l’an dernier à Northampton ; notamment dans l’approche de mon sport. J’aimerais être encore un meilleur joueur sur le terrain, prendre un maximum de plaisir. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article