Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Top 14 - Montpellier : « Mohed Altrad n’a bien sûr pas “acheté“ la Fédération. Il s’est seulement offert Bernard Laporte, son président »

Mohed Altrad, le président du Montpellier HR / AFP

Mohed Altrad, le président du Montpellier HR / AFP

Le 22 avril dernier, au sortir de la 21e journée du Top 14, Montpellier fait tomber le Racing 92 en s’imposant 54 à 3. Une défaite amère pour les Franciliens qui, par l’intermédiaire de Laurent Labit, accusent Mohed Altrad d’avoir « acheté la Fédération ». Des déclarations qui valent à l’entraîneur une suspension de quinze jours et une lourde amende de 50 000 euros pour le club. 

Et ces propos ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Le Journal du Dimanche, dans son édition du jour, a enquêté sur ces propos et l’étroite relation entre Bernard Laporte et le président montpelliérain. Devenu sponsor maillot le temps de quelques matches, Altrad n’a « pas acheté la Fédération. Il s’est seulement offert Bernard Laporte » peut-on lire dans le JDD. Des propos forts expliqués par quelques lignes cinglantes d’un article titré « L’homme qui achète le rugby ». 

 

Selon les informations du journal, cela s’est passé en février dernier par la signature d’un contrat de partenariat entre les sociétés Altrad Investment Authority et BL Communication, gérée par Bernard Laporte. Le temps d’un année (jusqu’en février 2018, NDLR), le patron du club héraultais va gérer l’exploitation de l’image du président de la Fédération Française de Rugby (FFR). Ce partenariat est strict, « Laporte est redevable de quatre interventions ou séminaires, à raison d’une journée minimum par évènement » peut-on lire. À la signature de l’acte, Altrad a versé 150 000 euros à BL Communication, ne comptant pas dans cette somme les frais de déplacement, de restauration et d’hébergement. De l'argent qui viendra, tout droit, dans les poches de Bernard Laporte par le biais de sa société.

Au 13 mars dernier, Bernard Laporte s’est rendu au Palais des Congrès de Paris pour rencontrer les salariés de l’agence immobilière, Century 21. Pour cette présence de 4 heures dont une heure d’intervention, l’ancien secrétaire d’État aux Sports, a reçu la coquette somme de 8 000 euros. De quoi alimenter un peu plus la polémique d’un rapprochement suspect entre la Fédération Française de Rugby et le président du Montpellier Hérault Rugby, Mohed Altrad.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article