Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Pro D2 - Kevin Le Guen : « Je suis épanoui en tant que rugbyman professionnel grâce au SAXV. »

Kévin Le Guen / la Charente Libre

Kévin Le Guen / la Charente Libre

Après être passé par la Rochelle, Auch ou encore Périgueux, aujourd'hui Kevin Le Guen se sent complètement épanoui dans le club angoumoisin. Après avoir dû mettre prématurément un terme à sa dernière saison, le talonneur de 26 ans, revient pour nous sur le début de saison du SAXV et son retour sur ces terrains qu'il affectionne tant.

Kevin, peux-tu revenir pour Le Club Rugby sur la préparation du SAXV qui s'est effectué avant le début de saison ?

Kévin Le Guen : « On a repris le 5 juin sans les nouvelles recrues. Nous avons effectué un gros travail physique pendant quatre semaines, ensuite nous avons eu une semaine de vacances. Et après les nouveaux sont arrivés le 1er juillet et à l'issue de cela nous avons fait un stage d'une semaine à Falgos. Ce stage a été très intense et très axé sur le rugby puis est venu nos trois matchs amicaux. »

Justement vos trois matchs amicaux ont été compliqué à négocier pour vous, surtout que vous avez affrontez deux clubs de Top 14, Agen et Pau, en plus de Carcassonne.

Kévin Le Guen : « Notre premier match amical face à Carcassonne a été en effet compliqué car on sortait tout juste de notre semaine de stage, d'autant plus qu'il y avait eu un peu de casse durant cette période. Cette rencontre était donc mal engagé dès le début, mais il le fallait. Pour revenir sur Agen et Pau, ces deux équipes qui jouent en Top 14, nous ne sommes pas du tout dans le même monde. Malgré tout ces matchs nous ont apporté des points positifs. Notamment concernant la vitesse, les impacts physiques, les joueurs sont forcément meilleurs techniquement donc c'est génial pour nous, pour nous aider à bosser. On a évité de tenir compte du score et nous avons tenté d'en sortir un maximum d'axes de travail pour la suite de la saison. »

Ce soir vous affrontez Vannes chez eux, comment on appréhende ce match quand on se rappelle de votre défaite face à cette même équipe en mars dernier ?

Kévin Le Guen : « Il faut savoir que déjà notre défaite face à Dax a été un gros revers la semaine dernière, mais à vrai dire on va a Vanne sans aucune pression particulière. C'est certainement sur les épaules de Vannes qu'est la pression aujourd'hui pour leur première à domicile, d'autant plus qu'ils ont déjà accumulé deux défaites. L'objectif concret est de se retrouver collectivement pendant ce match. »

Concernant les recrues, comment se sont-elles intégrées au groupe ?

Kévin Le Guen : « L'intégration s'est bien passée pour eux, les nouveaux joueurs sont arrivés plein d'ambition, plein d'envie et aujourd'hui la vie de groupe est superbe. Les nouvelles recrues ont effet réussi à s'imprégner pleinement de l'ambiance de ce club et ce sont des joueurs qui correspondent réellement à l'identité du SAXV. »

Te concernant, comment te sens-tu dans cet effectif angoumoisin depuis maintenant trois saisons ?

Kévin Le Guen : « Je me sens vraiment très bien dans cette équipe. Le groupe reste dans l'ensemble jeune et nous avons vécu beaucoup de choses ensemble, notamment la montée en Pro D2. Je suis très attaché à ce club car les dirigeants sont venus chercher lors d'un moment difficile dans ma carrière à Périgueux. Ma carrière a pris aussi un nouvel élan grâce à ce club, quand je suis parti de la Rochelle j'ai vécu une dégringolade. Avec Auch, je suis descendu en Fédérale 1 ensuite je me suis retrouvé à Périgueux avec les problèmes que tout le monde connaît. Donc le SAXV est arrivé dans ma vie au meilleur moment. Ce club y est pour beaucoup si je suis épanoui aujourd'hui dans le rugby professionnel. »

En mars dernier, tu as du mettre un terme à ta saison à cause d'une fracture du plancher orbital, comment on se remet en scelle après cela ?

Kévin Le Guen : « Cela a été compliqué de me faire à l'idée que ma saison était terminé. C'était en effet un gros coup dur en plein milieu d'une saison que j'arrivais à maîtriser en accumulant les feuilles de match et du temps de jeu. Mais j'ai eu le temps de digérer pendant cette période sans sport, je suis rentré chez moi en famille pour revenir à 100%. Pendant que le groupe travaillait pour la fin de saison, moi je travaillais sur mon retour et finalement ma prochaine saison. J'avais de nombreuses carences physiques que j'ai su rattraper puisque lors de la reprise je me sentais très bien sans aucune séquelles ou encore douleurs. Donc j'aimerais bien faire une saison complète cette fois-ci (rires). »

 

Propos recueillis par Jessica Fiscal

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article