Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Conflit LNR/FFR : Mohed Altrad estime que le staff tricolore doit s’approprier n’importe quel joueur quand il le veut

Icon Sport

Icon Sport

Dans un long entretien accordé à RMC, le président du Montpellier HR Mohed Altrad, est revenu sur le XV de France et le fait qu’il ne soit pas assez mis en avant par la Ligue Nationale de Rugby (LNR).

Selon le président du Montpellier HR, le XV de France doit devenir l’une des priorités de la LNR. D’après lui, « l’équipe de France doit être en mesure de s’approprier n’importe quel joueur, quand elle veut, comme elle veut ». « Ça fait six ans que je suis à la Ligue. L’équipe de France n’était pas un sujet. Ce n’était pas une priorité pour nous. Ça m’a interpellé. C’est quand même l’équipe nationale. Il n’y a aucun pays au monde où l’équipe nationale n’est pas une priorité. Les Anglais piquent tous les joueurs qu’ils veulent, quand ils veulent et où ils veulent. Ici, on n’est pas comme ça. Il n’y a pas de négociation possible. L’équipe de France doit être en mesure de s’approprier n’importe quel joueur, quand elle veut, comme elle le veut. »

« C’est une forme de guerre entre les deux institutions »

Mohed Altrad à RMC

Outre le XV de France, le président héraultais est également revenu sur les vives tensions qui font vivre la FFR ainsi que la LNR depuis quelques jours. « Aujourd’hui, on dialogue par des tribunaux interposés. Tout le monde est perdant. C’est une forme de guerre entre les deux institutions. Comme toutes les guerres, il y aura des morts. La Ligue est vraiment fragilisée. Paul Goze canalise contre lui la fédération et au niveau de la Ligue, un certain nombre de clubs qui ne retrouvent pas dans cette attitude, comme ici à Montpellier. Je suppose qu’il y une dizaine de clubs comme ça. Quelle est l’issue, je ne sais pas. Je suis démocrate. Je ne dis pas qu’il faut foutre en l’air Paul Goze. C’est peut-être une solution à envisager. »

Concernant le report des matches, il s’est montré passablement énervé contre Paul Goze qui ne l’a pas consulté le moment voulu. « Il est venu me voir. Il voulait que je joue ce match Montpellier-Racing. Je lui ai dit non. Parce qu’il ne m’a pas respecté. Il a pris une décision à ma place. Sans me consulter. Il est parti avec ça. Evidemment, il n’était pas content. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article