Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Foutue malédiction qui poursuit Clermont depuis... 1936

Benjamin Kayser et Clermont ont de quoi être déçus / Icon Sport

Benjamin Kayser et Clermont ont de quoi être déçus / Icon Sport

Samedi à 18h00, l'ASM Clermont Auvergne disputait sa finale de Champions Cup face aux champions d'Europe en titre des Saracens. Le résultat est sans appel puisque les Auvergnats se sont incliné 17 à 28. Ce n'est pas faute d'avoir essayé puisque les Auvergnats ont été impressionnants. Les Anglais l'étaient plus.

Cette défaite, ô combien amère, est au final l'exportation d'une malédiction qui suit l'ASM Clermont Auvergne depuis... 1936 et une première finale de Top 14 perdue face à Narbonne (6-3). S'en suivra une suite d'échecs que les Clermontois n'arrivent toujours pas à expliquer. Il a fallu attendre d'ailleurs 1999 pour voir les "Jaunards" soulevés leur premier titre. C'était face au CS Bourgoin-Jallieu en Challenge Cup (35-16). Puis la disette frappe à nouveau, une finale de championnat perdue la même année face à Toulouse, une autre deux ans plus tard face à ces mêmes Toulousains, une autre ensuite face aux Harlequins en 2004 en finale de Challenge Cup... Les finales se suivent et se répètent pour les Clermontois qui, au total, joueront 18 finales pour... 3 succès. Deux en Challenge Cup et un en Top 14. C'est peu, beaucoup trop peu pour cette formation qui, malgré tout, joue un jeu particulièrement plaisant mais qui n'arrive pas à prendre le meilleur lors des moments les plus cruciaux.

Malgré tout, Franck Azéma a joué la carte de la lucidité en fin de match. "On a été battus par plus fort que nous sur l'ensemble du match" concède-t-il. Certes mais l'ASM Clermont-Auvergne avait les moyens de faire un coup à Edimbourg. Ils ont tenu tête face à ce qui se fait de mieux en Europe et même plus que tenu tête. Il a manqué ce petit coup de folie qui aurait pu tourner en la faveur des Auvergnats... Désormais, il ne reste plus que le Top 14 et quelques jours de repos pour tenter d'arracher, enfin, un titre qui échappe aux Auvergnats depuis 2010. "Nous avons la capacité de rebondir, nous l'avons démontré par le passé" déclarait notamment Franck Azéma. 

Les Saracens champions d'Europe, ce n'est pas pour rien

Il est vrai que la défaite de l'ASM Clermont Auvergne n'est qu'une nouvelle parmi de nombreuses autres mais, celle-ci est marquée par une envie et un jeu qui font qu'il n'y a pas forcément de regrets à avoir. Les Auvergnats ont su faire jeu égal face à une équipe anglais bien rodée, championne d'Angleterre et d'Europe en titre. Les Sarries, c'est cette équipe capable de tout détruire sur son passage et le niveau de jeu affiché par les Clermontois aura été on ne peut plus respectable. Concrètement, peu de formations auraient pu rivaliser avec le niveau de jeu afficher par les Anglais et c'est tout à l'honneur des Auvergnats.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Allyie 16/05/2017 08:38

Bravo aux auvergnats pour un match héroïque palpitant et de battants. La victoire nest pas que dans le score.

Eric 15/05/2017 18:01

le pire des palmarès il est bien la et pas ailleurs CLERMONT le reve dans les étoiles !!!!