Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Il reste quatre matches à Toulouse pour sauver sa saison

François Cros et Sébastien Bézy têtes baissés quittent l'Irlande sur une défaite / Icon Sport

François Cros et Sébastien Bézy têtes baissés quittent l'Irlande sur une défaite / Icon Sport

Éliminé de la Champions Cup par le Munster samedi, le Stade Toulousain n’a plus grand chose à jouer cette saison. Dixièmes en Championnat a cinq points de la Section Paloise, sixième et pour le moment qualifiée pour les phases finales, les Toulousains ont quatre matches pour sauver une saison bien catastrophique.

Face aux Irlandais du Munster samedi soir (41-16), jamais le Stade Toulousain n’avait été en mesure de rivaliser. Pire encore, le jeu a paru bien pauvre et en manque d’imagination. Un match à l’image d’une saison complète ou les Haut-Garonnais sont totalement passés à côté de leur sujet. Dixièmes en championnat à cinq points de la sixième place gardée par la Section Paloise, les Toulousains vont devoir cravacher pour rendre plus belle une saison bien triste. Forcément, à l’heure actuelle, le titre de champion de France est bien utopique. Jamais, on ne pourrait s’imaginer que Toulouse puisse renverser la tendance et remporter le Brennus tant les adversaires directs semblent bien plus fort. 

Le courage y est, l’indiscipline l’est aussi

On ne peut pas retirer au Stade Toulousain son courage, son envie de bien défendre et parfois même sa façon de prendre l’ascendant psychologique sur ses adversaires. Mais, à trop vouloir bien faire, Toulouse se retrouve très vite pénalisé et cela lui coûte forcément bons nombres de points. Les débuts d’actes sont bien trop désorganisés pour espérer quoi que ce soit et face au Munster, les Haut-Garonnais l’ont démontré. Ils ont encaissé un premier essai après seulement sept minutes de jeu dans la deuxième mi-temps et c’est après que la troupe d’Ugo Mola s’est réveillé. Paul Perez déjà s’est offert un essai sur un bon travail de Yoann Maestri puis les voilà qui se retrouvent dans les quarante mètres irlandais. Ils n’ont, cependant, pas concrétisés leurs occasions. La recherche de points était bien trop présente pour ce concentrer sur le jeu et ils l’ont payé en fin de partie en encaissant deux essais.

Yoann Huget à la lutte face au Munster / AFP

Yoann Huget à la lutte face au Munster / AFP

Yoann Huget en a d’ailleurs eu conscience, « À la 60e minute de jeu, quand on revient à huit points du Munster (24-16), on a cherché la pénalité qui nous aurait permis de recoller. Mais elle n’est jamais venue. Pour ça, il aurait fallu qu’on aille davantage jouer chez eux. » Des efforts qui n’auront pas payés et qui auront, en plus, fatigués les coéquipiers de Thierry Dusautoir. 

Toulon, Castres, Racing 92 et Bayonne…

Sur les sept derniers matches du Stade Toulousain, les hommes d’Ugo Mola ont chuté à six reprises. Un constat accablant d’un groupe en pleine perdition et connaissant d’énormes difficultés dans le jeu. Il leur reste quatre matches pour espérer les phases finales. Deux déplacements à Toulon et à Castres et la réception du Racing 92 et de l’Aviron Bayonnais. Autant dire que la tâche ne sera pas aisée pour les Haut-Garonnais qui devront, au mieux, l’emporter à trois reprises pour espérer une place qualificative. « On va tout faire pour y parvenir, assure Mola. Le groupe ne lâche pas. Rien que pour ça, il mérite autre chose. Je ne vous cache pas que je préfèrerais venir vous voir après des résultats un peu plus positifs. Depuis que cette saison a démarré, j’ai l’impression d’être dans “Un jour sans fin“, bon là c’est bon, j’aimerai bien sortir du film. »

Yoann Huget : « On a un écusson, il faut qu'on le respecte »

AFP

Yoann Huget à l'issue de la rencontre : « Quand on regarde le contenu, on voit une équipe solidaire, qui n'a rien lâché, on y a cru un instant à la 60e qu'on pouvait revenir mais on craque dans les 5 dernières minutes. On a pas le choix, on a un écusson, il faut qu'on le respecte, qu'on aille de l'avant par rapport aux supporters, aux anciens qui ont mal de voir le Stade toulousain comme ça. On a quatre matches, on va rien lâcher par respect pour cet écusson. On va se mobiliser pour redorer le blason. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article