Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

Italie - France : Dulin, Fickou et Picamoles en maîtres, Maestri dans le dur… nos notes des Bleus

Brice Dulin est, pour nous, l'homme du match face à l'Italie / AFP

Brice Dulin est, pour nous, l'homme du match face à l'Italie / AFP

Qui dit match du Tournoi des VI Nations pour les Bleus dit forcément nos notes. Aujourd’hui, voici ce qu’on a pensé des joueurs du XV de France, au cas par cas. Louis Picamoles, Brice Dulin et Gaël Fickou étaient bons, Yoann Maestri un peu en-deçà.

L’homme du match : 15 - Brice Dulin : 8

Remplaçant de Scott Spedding, Brice Dulin a répondu aux attentes qui étaient placés en lui. Son deuxième match sous l’ère Guy Novès est un franc succès, il a inscrit l’essai du bonus et a bien alterné le jeu au pied et les relances précises. Il a parcouru 126 mètres ballon en mains. On lui reprochera un mauvais en-avant en fin de match, la fatigue sera l’excuse.

14 - Noa Nakaitaci : 6.5

L’ailier de l’ASM Clermont a été relativement discret en première période avant de montrer un tout autre visage en seconde. Il fait son boulot mais n’a pas été forcément à son avantage. La faute surtout à peu de ballons exploitables. Il est à l’origine de l’essai du bonus après un super travail.

13 - Rémi Lamerat : 6.5

Son jeu fait de lui l’un des centres les plus indiscutables au poste. 2 franchissements, 6 défenseurs battus et 87 mètres parcourus. C’est propre, pas grand chose à dire hormis le fait qu’il n’a pas concrétisé certaines de ses occasions comme cette percée peu après l’heure de jeu. 

12 - Gaël Fickou : 8

Au même titre que Brice Dulin, il a été rayonnant de par ses prises de décisions. Intéressant dans le jeu, il inscrit un superbe essai après avoir froissé la défense italienne (48’). Costaud défensivement avec onze plaquages réussis, on ne lui reprochera pas grand chose sur ce match. 

11 - Virimi Vakatawa : 5.5

Un essai mais pas franchement convaincant sur le reste de la partie. Il fait une grossière faute de main dès le début du match et est fautif sur l’essai de Sergio Parisse. Il a fait une partie en demi-teinte, son manque de temps de jeu pourrait expliquer cette forme… Bizarre. 

10 - Camille Lopez : 7

Huit sur huit au pied, bon dans le relance et très costaud en défense (14 plaquages). On n’a pas grand chose à lui reprocher dans cette partie hormis ces deux fois où il est contré lors d’un dégagement au pied.

9 - Baptiste Serin : 7.5

Dans le bon tempo, il n’a pas été mis à mal par la technique des Italiens (les rucks fantôme). Sa vista et sa fougue font de lui l’un des meilleurs demis-de-mêlée français et on le sent. À 22 ans, Baptiste Serin s’impose comme un très bon et devrait prendre de plus en plus d’ampleur dans les années à venir.

8 - Louis Picamoles : 8

Sérieusement, que peut-on dire sur « King Louis » depuis le début de ce Tournoi ? Régulier, il a encore montré tout son talent dans cette partie. D’abord discret, il a ensuite montré les crocs pour s’offrir un essai en puissance, il bat sept défenseurs (+6 offloads !). Il est le meilleur plaqueur français. Enfin, encore un gros match de sa part.

7 - Kevin Gourdon : 7

Aux côtés de Louis Picamoles, il est indétrônable. Intelligent dans le positionnement et dans le jeu, Kevin Gourdon s’est montré à son avantage encore une fois, il fait la passe décisive sur l’essai du bonus. Son statut en équipe de France est désormais bouclé, il est le titulaire indiscutable.

6 - Fabien Sanconnie : 6

2 ballons perdus et 3 pénalités concédés. Ce n’est pas forcément de bons points mais il s’est rattrapé défensivement où il a réussi onze plaquages (sur onze tentés, notons le). Peut-être un peu trop tendre, on retiendra que sa première sélection aura été bonne sans forcément être étincelante.

5 - Yoann Maestri : 5

Le Français le moins bien noté dans cette partie. Il s’est réveillé en fin de match d’où sa note moyenne mais il n’a pas été transcendant. Il rate quatre plaquages, et offre trois points à l’Italie. Il faudra faire mieux le week-end prochain.

4 - Julien Le Devedec : 5.5

Il avait la lourde tâche de remplacer Sébastien Vahaamahina touché au dos. Il l’a réussi par son apport en touche, il vole un ballon aux Italiens au début de match. Reste que le Briviste n’a pas forcément été important dans cet effectif là. On attend mieux de lui.

3 - Rabah Slimani : 7

Il a retrouvé une place de titulaire à la mêlée et il compte bien la garder. Pour cela, Rabah Slimani fait tout ce qui est possible pour montrer à Guy Novès ses qualités, et il le fait bien. Impérial en mêlée fermée, il n’y a rien à lui reprocher sur cette partie. Clairement, il a poussé Uini Atonio sur le banc des remplaçants.

2 - Guilhem Guirado : 7

Une faute, un plaquage raté et un ballon perdu. C’est tout ce qu’a loupé Guilhem Guirado mais, comme à son habitude, le capitaine français a été très bon. 31 mètres gagnés pour deux franchissements, toujours aussi propre, il n’hésite pas à aller au charbon pour ses copains. 

1 - Cyril Baille : 7

Jefferson Poirot a du soucis à se faire avec le concurrence de Cyril Baille. En mêlée fermée, il est le meilleur du Tournoi pour nous. Du point de vue technique ? Il est au-dessus de la normale. On se demande même si, à 21 ans, il n’est pas devenu le titulaire indiscutable à gauche.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article