Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

TOP 14 - Toulouse : Patricio Albacete sur Ugo Mola, « Le costume était peut-être trop grand pour lui »

Patricio Albacete, deuxième ligne et vice-capitaine du Stade Toulousain / Icon Sport

Patricio Albacete, deuxième ligne et vice-capitaine du Stade Toulousain / Icon Sport

Dans un entretien accordé au journal L’Équipe paru ce mardi, le deuxième ligne argentin du Stade Toulousain, Patricio Albacete, est revenu sur une saison cauchemardesque et met en cause le management d’Ugo Mola, pointant du doigt ses errances et sa “non-capacité“ a endossé le rôle de successeur de Guy Novès.

Remplaçant de Guy Novès depuis deux saisons, Ugo Mola connaît une saison catastrophique avec une pathétique douzième place au classement du TOP 14. En prime, le Stade Toulousain n’est pas qualifié pour les phases finales du championnat, une première depuis 41 ans. Le signe d’un déclin bien conséquent qui fait mal aux Haut-Garonnais. Patricio Albacete, deuxième ligne, vice-capitaine et non-conservé au club à l’issue de l’exercice, a estimé que Mola n’avait pas les épaules pour s’occuper d’une telle institution. Sans langue de bois, il s’est confié au journal L’Équipe. 

« Remplacer un manager comme Guy Novès, avec le vécu et les prérogatives qu’il y avait, ce n’est pas facile. Le costume était peut-être trop grand pour lui. Il n’avait pas les épaules pour reprendre un groupe comme ça. Mais il a accepté le poste en connaissance de cause. Il savait dès le départ qu’il viendrait seul. Il doit l’assume mais il ne le fait pas. Il dit que ce n’est pas lui qui a choisi le staff, pas lui qui a recruté les joueurs. C’est trop facile. Les excuses, c’est pour les faibles. C’est une phrase qu’il nous répète souvent. Moi, je suis complètement d’accord. Mais, dans sa bouche, c’est contradictoire, car il ne l’utilise pas pour lui. Je pense qu’il aurait dû mieux s’appuyer sur l’expérience des joueurs qu’il avait à sa disposition pour connaître le ressenti du groupe. Le problème c’est que les fois où on a essayé de lui dire qu’on n’était pas à l’aise avec le système de jeu, il a fini par l’utiliser contre nous. Si ce qu’on préconisait ne marchait pas, il disait : “Voyez, je vous avais bien que ça ne fonctionnerait pas !“ En fait, il ne voulait pas entendre le retour des joueurs parce qu’il se sentait attaqué. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article