Le Club Rugby

Infos, Résultats et Transferts. Le rugby par Le Club Rugby.

XV de France : Philippe Saint-André, « Notre système est mangeur d’hommes »

Philippe Saint-André / AFP

Philippe Saint-André / AFP

Sous peu, le XV de France s’apprêter à jouer sa quatrième partie du Tournoi des VI Nations. Une rencontre face à l’Italie qui sera déterminante pour la fin du Tournoi. Les Bleus finiront-ils dans la peau d’un « looser » ou de celui d’une équipe qui ne cherche qu’à confirmer ? Si les difficultés à exploiter les joueurs français sont présentes, Philippe Saint-André estime que c’est à cause du calendrier trop chargé pour les internationaux.

Dans un entretien accordé au journal L’Equipe paru ce jeudi, l’ex-sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André est revenu sur le système français qui, selon-lui est « mangeur d’hommes. » Les internationaux jouent beaucoup, ils arrivent à bout de souffle à la fin des Tournois des VI Nations, ils n’en peuvent plus et c’est ce qui explique, en grande majorité, ce retard qui lie la France au top des nations mondiales. 

Philippe Saint-André : « C’était vachement difficile pour eux »

L'Equipe

« Après mon premier Tournoi comme sélectionneur, j’avais deux phénomènes. Wesley Fofana et Yoann Maestri. Trois ans après, ils avaient disputé cent vingt matches, ce qu’ils auraient fait en cinq saisons avec les All Blacks, concède « PSA » au quotidien. Ils étaient morts. Notre système est un mangeur d’hommes pour les meilleurs qui jouent trop, un cimetière pour nos jeunes qui ne jouent pas. Depuis que le rugby est pro (en 1995), les autres nations se sont donné les moyens de favoriser l’équipe nationale, alors que, pendant dix ans, on a préparé sa tombe. Il y a une réaction depuis la défaite en quarts de finale de la Coupe du Monde 2015 contre les All Blacks (62-13), mais, quand j’ai commencé, j’avais l’impression d’être entraîneur de l’équipe de France et, au troisième match des Six Nations, celle de préparer l’équipe comme un club d’Honneur. Les joueurs étaient obligés de repartir en club, avec des systèmes différents puis de revenir. C’était vachement difficile pour eux. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article